Posted on: Posted by: admin Comments: 0

Salé au gorgonzola, super croquant, en édition limitée ou inspiré de Cruella Demon. Les glaciers et pâtisseries qui, à Milan et dans les environs, repensent la stracciatella. Carlo Cracco inclus

, et maintenant le stracciatella. Les saveurs les plus tendances sont celles qui ramènent l’ancien temps et qui revisitent ces souvenirs un peu fanés des années 80, dans une perspective gourmande. Avec la nouvelle vague de glaciers artisanaux, la renaissance de la figure de la sorbetière, la recherche d’excellentes matières premières, la technologie et des procédés de fabrication innovants, même les goûts les plus classiques connaissent une nouvelle jeunesse. Fiordilatte à base de vraie crème, de chocolat choisi parmi les meilleurs, véritablement artisanaux, ils font aussi fleurir à nouveau la stracciatella; qu’en espagne personne ne mangeait vraiment plus tellement qu’elle était partie des comptoirs des meilleurs glaciers.
Carlo Cracco il le sert à la Galleria Vittorio Emanuele, mais Marco Pedron, son pâtissier, ne prépare que quelques saveurs dont la stracciatella: de là l’étincelle et un peu de recherche. Fabrizio Barbato, le pâtissier de L’Ile Douce de Milan et si deux indices font un test, il y a de nombreux glaciers qui ont dépoussiéré la vieille et chère stracciatella.

Terra Gelato, 5 saveurs en édition limitée

Terra Gelato, adresse milanaise des glaces de qualité, pour la saison chaude se concentre sur de nouvelles saveurs savoureuses capables de valoriser les matières premières italiennes IGP et le présidium Slow Food sélectionné par le maître glacier Massimo Grosso. Lance l’édition limitée Stracciatelle 2020, cinq versions disponibles pour l’été 2020 en magasin, également à emporter et en livraison. Stracciatella à la menthe (très fraîche, grâce à la base composée de crème avec une infusion de menthe. La panachure est avec 70% de chocolat noir enrichi en fèves de cacao), gorgonzola (un goût salé, avec les excellents fromages Luigi Guffant panaché aux fèves de cacao caramélisées au sel de Maldon et enrichi de compote de framboises); de chocolat blanc Amedei, panaché de pistache et céréales émiettées; Banane stracciatella avec sorbet banane et panachée de chocolat noir 70% et enfin la version Crunchy (classique, faite avec du lait fior di fieno, elle est panachée de chocolat noir 70%).

Ciacco, la stracciatella d’origine unique

Le glacier Ciacco à Parme et Milan, dirigé par le chimiste des glaces Stefano Guizzetti, propose une stracciatella à la crème provenant des laiteries de la Valteline et du chocolat, aussi abondante et homogène que possible. Ciacco utilise un chocolat 70% Côte d’Ivoire Colzani, une seule origine africaine au goût très marqué, avec une note terreuse et très “chocolatée” qui se rapproche de la gianduia.

Pasticceria Sartori di Erba, démon de Stracciatella Crudelia

Parmi les 44 saveurs de la pâtisserie Sartori, la stracciatella a pris le nom de Cruella Demon, composée d’une base fior di latte classique, sans œufs, mais riche en crème et lait avec un seul type de sucre: le saccharose. Plongées au cœur de la crème se trouvent ensuite les feuilles de chocolat fabriquées par Sartori amer (61% de cacao). La particularité de la stracciatella, incontournable incontournable de la glacerie Sartori, réside dans le fait de garder bien distinctes deux saveurs contrastées comme la douceur de la crème et l’amertume du chocolat, dont la consistance et l’intensité ne sont pas du tout affectées. Les glaces sont servies en cornet ou en plateaux à emporter.