Posted on: Posted by: admin Comments: 0

La plus célèbre est La Rotonda, mais il existe de nombreuses villas nobles qui méritent une visite entre Padoue et Vicence. Également à parcourir à vélo dans les vignobles

Il y en a beaucoup, l’une plus belle que l’autre et il est vraiment difficile de choisir laquelle visiter. Parlons de Villas palladiennes de la Vénétie, Patrimoine Unesco depuis 1996, et parmi les trésors plus ou moins de notre pays. La main – ou mieux dit tête – qui les a conçus dans la plupart des cas est le même (Palladio en fait), l’époque à laquelle ils ont également été construits, mais ces maisons sont très différentes les unes des autres, et elles sont chacune unique et spéciale à sa manière.

Nous sommes situés à quelques kilomètres de Venezia, dans un coin (tri) chanceux de la campagne du Pô entre Vicence, Padoue et Trévise, où les vignobles et la terre font l’amour pour offrir au monde leur meilleur vin. Ici, dans une période de paix et de grande richesse (pour certains), les nobles de la Renaissance vénitienne ont fait construire des maisons représentatives, pour superviser les travaux d’été dans les champs. Celui qui a eu le premier scintillement était Andrea Palladio (Padoue, 1508 – Maser, 1580), architecte officiel de la Sérénissime, à qui l’invention de la villa ouverte comme nous le connaissons aujourd’hui. “Au XVIe siècle, il n’y avait plus de guerres qui caractérisaient l’époque précédente, le château n’était plus nécessaire pour se défendre et la villa donnait l’idée d’une structure ouverte sur le monde et parfaitement intégrée dans le contexte naturaliste et paysager environnant”, explique Tiziana Spinelli, secrétaire de la Fondation La Rotonda, qui dirige l’une des villas les plus célèbres.

Villa La Rotonda

Il a été érigé entre 1560 et 1565 et en réalité il ne s’appelle pas ainsi, mais plutôt , comme le patronyme de ses premiers propriétaires: Paolo Almerico, le fondateur, et les marquis de Capra, à qui le fils d’Almerico a tout vendu après avoir dilapidé tout le patrimoine familial. L’appellation la plus connue la doit à la forme circulaire du dôme (et pas seulement), qui rappelle clairement la Panthéon de Rome, dont imite également le trou en haut, mais aussi la colline de San Sebastiano le surplombant. Pour Palladio, tout devait être harmonieux et conforme aux règles et à la géométrie, tout comme pour les Grecs et les Romains, dont il colonnes et pignons des anciens temples. À son tour, cependant, Palladio a également été repris, voire exporté: le maison Blanche avec la longue colonnade il s’inspire précisément de ses villas, ainsi que Capitole, siège du Congrès américain, qui évoque les lignes de La Rotonda. Il était le troisième président des États-Unis Thomas Jefferson s’inspirer de Palladio pour donner (aussi) une connotation artistique à sa nation, Bella et culturel.

Aujourd’hui, la Villa La Rotonda appartient aux comtes de Valmarana, qui de temps en temps – bénis! – les week-ends se passent au palais. Curiosité: comme à la Renaissance quand la villa était solo résidence représentative, à La Rotonda le mobilier est découvert à la mi-mars, “et à la mi-novembre, il est couvert”, explique Tiziana Spinelli. Entre mars et novembre, la structure est ouverte au public tous les vendredis, samedis et dimanches de 10h à 12h et de 15h à 18h, et seules des visites guidées sont à réserver.

Villa Valmarana «ai Nani»

Il est très proche de La Rotonda, vous pouvez vous y rendre en traversant la route en quelques mètres. Comme son nom l’indique déjà, cela appartient également aux comptes Vismara et prend le nom ai Nani à cause des statues naines placées sur son mur d’enceinte. Il remonte au XVIIe siècle et est l’œuvre de l’architecte Francesco Muttoni. On dit que la fille des anciens propriétaires, Layana, est née petite et qu’ils, pour ne pas la faire se sentir inférieure, ont décidé de la construire autour d’un monde tout aussi petit, composé de serviteurs de taille limitée, barchesse mignon (c’est-à-dire les zones de service typiques de ces villas) et, précisément, des nains de pierre. L’histoire jusqu’à présent est très tendre, puis change de registre et se transforme en tragédie: la petite fille tombe amoureuse d’un garçon alto, elle découvre que le monde n’est pas aussi petit qu’elle et se suicide. Soupir.

La Villa se compose de trois bâtiments – bâtiment (1669), maison d’hôtes et écurie (1720) – situés dans un grand parc avec Jardin à l’italienne et construit parfaitement symétriquement. Ici, l’élément le plus intéressant est donné par les fresques de Giambattista et Giandomenico Tiepolo, appelé en 1757 par le propriétaire Giustino Valmarana pour décorer le bâtiment et la maison d’hôtes. vous pouvez visiter tous les dimanches à 10h30 et 11h30 et, dans ce cas, il est conseillé de réserver.

Le Malcontenta

Revenons à Palladio, qui l’a conçu en 1559, et nous sommes à Mira, dans la province de Venise. Ce qui le rend spécial, propriété des Foscari de Venise (qui en sont encore aujourd’hui les gardiens), c’est avant tout le contexte naturel dans lequel il se trouve, sur les rives de la Naviglio del Brenta, qui par Palladio était parfaitement incorporé dans son architecture. Avant d’entrer, vous devez laisser votre voiture sur le parking du village car ici vous êtes strictement à pied.

Une légende dit que la villa doit le surnom de Malcontenta à un mystérieuse dame de la maison Foscari, qui a vécu ici seule pendant trente longues années, mais n’a jamais été vue sortir ou regarder par les fenêtres. Plus prosaïquement, il est possible que le nom dérive de l’expression Brenta mal contenu, car la rivière débordait souvent.

La villa est ouverte tous les week-ends de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h30.

Tour en vélo électrique

Si en plus de visiter ces merveilleuses villas vous voulez manquer – pour ainsi dire – entre les rues étroites et les rangées, principalement à vélo et à plat, réservez un vélo électrique au: chaque vélo – il y en a 120 disponibles – est équipé d’un GPS intégré qui vous guidera tout au long des principales étapes de votre circuit palladien. Tout ce que vous avez à faire est de pédaler.

Dormir

Elle n’a peut-être pas été conçue par Palladio, mais c’est toujours une villa pleine de charme et d’histoire. Entouré de verdure, il se trouve à proximité des sorties d’autoroute Vicenza Est et Vicenza Ovest et constitue une excellente base pour les visites palladiennes, cyclistes et gastronomiques et œnologiques: il ne dispose que de 10 chambres et offre une hospitalité authentique. En plus d’une belle vue sur le lac de Fimon.