Posted on: Posted by: admin Comments: 0

Classique, blanche, aux baies, la sangria est un cocktail alcoolisé et frais, parfait pour servir d’apéritif lors des chaudes soirées d’été. Il y a plus d’une recette, mais pour la rendre bonne, vous devez suivre quatre règles de base

Quiconque a passé des vacances en Espagne ne peut s’empêcher de se souvenir des rues bondées à l’heure de l’apéritif, des cris, de la musique, de cette ambiance lumineuse et des comptoirs de bar remplis de carafes pleines d’un liquide rouge rubis, du Sangria, synonyme de “fiesta!”. Frais et alcoolisé, c’est la boisson idéale pour passer les chaudes soirées d’été. Le cocktail, à base de vin rouge, d’épices et de fruits, a été inventé dans la péninsule ibérique: il semble que les premiers à l’avoir mélangé aient été les fermiers portugais. Le nom le doit à la couleur qui rappelle la sangre en espagnol.

Sangria: une recette et quelques variantes

La vraie sangria espagnole doit être équilibrée en saveurs et en alcool. Celles-ci les ingrédients de la recette classique: une bouteille de vin rouge, deux pêches, une pomme, le jus de deux oranges et un demi citron, un bâton de cannelle, deux cuillères de sucre et deux d’eau. Pour le Préparation mettez d’abord une casserole avec l’eau sur le feu, quand il est chaud, ajoutez le sucre et attendez qu’il soit complètement dissous. Dans une cruche de deux litres, mettez les fruits coupés en cubes (la pomme peut rester avec la pelure, les pêches doivent cependant être pelées). À ce stade, versez le vin, le jus des oranges et le citron et l’eau sucrée. Ajouter le bâton de cannelle et, pour ceux qui le souhaitent, un verre de Cointreau ou Brandy. Couvrir la cruche d’une pellicule plastique et mettez-le au réfrigérateur pendant quelques heures. En plus de la version classique, avec du vin rouge, il existe également quelques variantes, telles que le , avec le prosecco, très répandu en Catalogne, ou le sangria aux fruits rouges. Dans ce cas, la procédure ne change pas mais le fruit consistera en 100 grammes de fraises, 100 grammes de mûres, 100 grammes de bleuets et 100 grammes de framboises.

Quatre règles de base pour une sangria parfaite

Trouver deux sangria égales est une tâche difficile car celui qui la prépare suit ses propres goûts et ses yeux. Pour le rendre bon il y a cependant quatre règles de base suivre. Mieux vaut utiliser un venu rouge fruité, de bonne qualité et avec une teneur en alcool assez élevée, car il est ensuite dilué. En Italie, vous pouvez utiliser Nero d’Avola ou Cannonau. Là fruit il doit être mûr au bon point et coupé en cubes pas trop petits. La troisième règle est la macération: fruits, vin, épices, sucre et, pour ceux qui le mettent, liqueur, ils doivent se reposer ensemble pendant au moins une heure, de préférence deux, avant de servir le cocktail. Dernier point, mais non le moindre, Température: la sangria doit être froide, voire très froide. finalement Un truc: pour éviter de devenir trop aqueux, plutôt que d’ajouter de la glace directement dans la carafe, mieux vaut la mettre dans des verres, sinon vous pouvez congeler une partie de la sangria et ajouter les cubes au reste de la boisson cinq minutes avant de servir.